En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

L'Etat au secours de Grigny 2

Ecrit par Elodie Rabelle Publié le 9 juil. 2021

 

L'Etat au secours de Grigny 2

Dans l'Essone, une copropriété défraie la chronique : Grigny 2. Rongée par l'insécurité et l'insalubrité, la plus grande copropriété de France est en faillite.

Grigny 2 c'est 17 000 habitants, 5 000 logements. A ce titre, elle est la plus grande copropriété de France et même l'une des plus importantes d'Europe.
Grigny 2, c'est aussi des dizaine de millions d'euros de dettes, des immeubles insalubres où règne l'insécurité. Un cauchemar pour ce qui devait être en 1970, date de construction, un lieu de rêve pour les cadres. 

Mais les anciens résidents ont laissé la place à une population plus pauvre et à des marchands de sommeil. Aujourd'hui, les charges ne sont plus payées et les lieux, faute d'entretien, tombe en décrépitude.

 

Un plan de sauvetage de l'Etat

 

Une situation qui n'a que trop duré aux yeux de l'Etat qui enclenche un grand plan de sauvetage. Par le biais de l’Établissement public foncier d’Île-de-France (Epfif), il s’apprête à racheter 1 320 logements parmi les cinq groupes d’immeubles les plus dégradés, pour les détruire ou les transformer en HLM. 

 

Dans le détail : 400 logements de Grigny 2 seront transformés en HLM et 920 seront détruits à partir de 2026. Les appartements non vendus à l’amiable pourront faire l’objet d’une expropriation.

45 millions d’euros de travaux d’urgence sont également prévus, intégralement pris en charge par l’État, taxes comprises.

Depuis 2001, l'Etat a engagé 50 millions d'euros dans plusieurs plans de sauvegarde. Cette fois, il va donc plus loin avec ce plan massif de rachats. 

 

 

Article rédigé par :


Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !