En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Les bornes de recharge électrique débarquent dans les parkings de copropriétés

Ecrit par Maître RAISON Publié le 2 juin 2021

 

Les bornes de recharge électrique débarquent dans les parkings de copropriétés

Pour mieux tenir sa promesse d'électrifier son parc automobile, Paris compte installer des bornes de recharge dans les parkings privés des copropriétés.

Paris compte 2,18 millions d’habitants et la voiture individuelle est un sujet important à cause de sa pollution et de son emplacement.
 
«On a besoin en particulier de taxis ou de véhicules professionnels», souligne David Belliard, adjoint à la maire de Paris en charge des transports et des mobilités. Dans la capitale, il est loin d’envisager de laisser aux voitures 50 % de l’espace public alors qu’elles ne représentent que 13% des flux.
 
«Nous allons procéder par étapes, avec une sortie du diesel en 2024 et du thermique en 2030»
a indiqué David Belliard.
 
Il s'agit également de faire baisser le niveau de pollution. La France est régulièrement dans le viseur de l'Union européenne pour ses manquements aux obligations issues de la directive qualité de l’air.
 
Pour réussir la transition vers l’électrique, il faudra apprendre des échecs passés et proposer un service en adéquation avec les besoins des Parisiens.
En effet, de nombreuses collectivités ont investi dans les bornes sous-utilisées par manque d’intérêt des habitants ou alors, parce qu’elles ont été installées dans des lieux symboliques, sans lien direct avec la réalité des besoins.
Paris s’est par ailleurs appuyée sur l’Air Pollution Control (APC) pour encourager l’aménagement des places en sous-sol. En particulier dans les copropriétés, qui représentent «90% des logements du parc privé et 77 % des places de parking en résidentiel», a précisé Karine Bidart, Directrice Générale de l’APC.
 

Article rédigé par :


Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !