En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Affaire Anna Karina : attention à ne pas être bohème en matière de travaux !

L'actrice avait fait des travaux sur sa terrasse : la succession révèle que les règles n'avaient pas été respectées

Ecrit par FLISSAK Publié le 22 avr. 2022

 

Affaire Anna Karina : attention à ne pas être bohème en matière de travaux !

Il y a 2 ans, Anna Karina nous quittait. Décédée à l’âge de 79 ans, l’actrice de la Nouvelle Vague a marqué de son empreinte le cinéma hexagonal et international pour lesquels elle est devenue une véritable icône.

Elle rencontre par la suite Jean-Luc Godard et tourne en 1961 dans son film Une femme est une femme. Ce rôle lui vaut de recevoir l’Ours d’argent de la meilleure actrice lors du festival du film de Berlin.

Chanteuse, elle est connue pour ses titres Roller Girl et Sous le soleil exactement (composé par Serge Gainsbourg). 

Elle avait joué dans l'un de ses films Vivre Ensemble dans son appartment près de Saint Michel. Aujourd'hui, il est mis en vente. Problème : la copropriété qui n'avait guère eu de contact avec la star durant sa brillante carrière sur les innovations entreprises au sein de son appartement se fait connaître aujourd'hui ! 

Alors que son époux Dennis Berri est décédé aussi et que l’appartement change de mains, la copropriété a décidé tout remettre au carré et ne fait pas de cadeau : elle demande à détruire la cuisine dont les modifications sur la terrasse n'avaient pas été soumises à l'AG de la copropriété. Ce sont les repreneurs de l’appartement qui se retrouvent avec un noeud gordien.

 Récapitualtif : dans les années 70, Anna Karina avait fait des travaux dans son appartement  dans le 6éme arrondissement.

L’aménagement de la cuisine sur la terrasse n’avait pas été validé par l’AG des copropriétaires, une enquête a donc démarr récemment pour retrouver les factures, les dates auxquelles Anna Karina a réalisé cette cuisine. Ainsi, les montants, les dates des travaux seront identifiés.

Hélas, dans les années 70, les propriétaires étaient plus négligents, la réglementation moins stricte. Les papiers sur les travaux, les initiatives des propriétaires moins encadrées et il y a don cpeu de preuve de ce qui a été fait sur la terrasse et comment. Du coup, la vente de l'appartement est au point mort. Désormais, la loi Carrez est passée par là…

25 ans après, il s’agit pour ceux qui gèrent la succession de savoir s’il s’agissait juste d’une rénovation ou d’une création de cuisine. Des recherche minutieuses sont entreprises….Fort heureusement, les artistes s'expriment. Dennis Berri, curieusement, évoquait la cuisinrdans son journal, il y a 25 ans. Donc elle existait au moins en 1995 ! De là à savoir ce qu'a coûté la cuisine...L'absence de factures laisse ouvert l'hypothèse de coûts faramineux.

Leçon de cette histoire : si vous ne voulez pas laisser trop de dettes aux bénéficiaires de votre succession, gardez bien les factures des gros travaux, l’échéancier des travaux. Surtout demandez l’approbation aux copropriétaires dans es règles de l'art si vous envisagez des travaux car, un jour ou l’autre, il faudra régulariser, de votre vivant ou après votre mort. 

 

Article rédigé par :


Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !